Réalisateur : Eric Toledano et Olivier Nakache
Durée : 01h52
Avec : François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny…
Genre : Comédie
Date de sortie : 2 Novembre 2011

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Mon avis: 19/20
(vu le: 11/11/2011 – à 10h30)

Après les déceptions de Tintin et Forces Spéciales, j’avais grandement besoin d’une épaule pour me consoler de l’argent et du perdu bêtement. J’ai donc trouvé le réconfort dans le film d’Eric Toledano et Olivier Nakache !

Loin des clichés que l’on était en droit de craindre venant d’un film français, Intouchables est vrai, humain mais aucunement humaniste, touchant mais pas larmoyant. Car c’est là toute la force du long métrage ! A aucun moment il s’agit de faire pleurer dans les chaumières par la condition de François Cluzet, ni faire passer un quelconque message positif sur fond de happy end merdique. Nous ne faisons que suivre la rencontre et les aventures de nos deux héros menées par Omar Sy bien décidé à casser la routine de Philippe, cloué dans son fauteuil, en amenant sa fraicheur et sa bonne humeur très communicative -et pourtant je suis très exigeant en terme d’humour- qui lui redonnera goût à la vie. S’en suivront un festival de gags tous plus drôles les uns que les autres entrecoupés de moments émouvants, ces derniers étant menés de main de maître par les deux metteurs en scène qui ont sublimement mis ça en image en plus de brillamment diriger les acteurs qui pour une fois jouent le vrai et ne parlent pas comme des dictionnaires, en prononçant distinctement chaque syllabe, aberration qu’il m’est arrivé de constaté dans des précédents films français.

Il est pour moi impossible de trouver des défauts à ce film en dehors de quelques ultra-légères longueurs sur la fin mais elles sont tellement insignifiantes et le film savoureux que la plupart ne l’ont probablement pas perçue. Ajoutons peut-être un petit manque d’envergure qui m’auras empêché d’être à 100% conquis, la faute peut-être à mon état d’esprit du moment. Un film, donc, à 99,9% parfait jusqu’aux partitions de la bande-originale toutes plus sublimes les unes que les autres. BO que je m’empresserai d’acquérir !

L’histoire a beau être relativement classique, Intouchables passionne d’un bout à l’autre par ses acteurs éblouissants et drôles comme je n’avais pas eu la chance de voir depuis quelques années ! On rit, on s’émeut sans jamais tomber dans le dramatique ou autre, une réussite à tout point de vue ! Eric Toledano et Olivier Nakache signent ici une comédie touchante qu’il faudra s’empresser de voir, afin de faire partie des, déjà, millions de spectateurs qui ne regretteront pas leur place de ciné chèrement payée. Le cinéma français redore sa côte dans ma filmographie depuis ce film.